Pourquoi la viscose n’est-elle pas une matière écologique ?

Viscose conventionnelle : origine, fabrication, et impact environnemental

La viscose est une matière artificielle fabriquée à partir de pulpe de bois (eucalyptus, bambou etc) et de solvants chimiques. Elle est souvent qualifiée de naturelle, voire d’écologique, par les marques de fast-fashion, sous prétexte qu’elle est en partie issue de bois. Mais attention au greenwashing ! En réalité, si la matière première de la viscose est effectivement naturelle, elle nécessite une transformation chimique qui en fait une matière artificielle, et très polluante.

Afin d’extraire la cellulose végétale des fibres naturelles, les usines utilisent du sulfate de soude et de l’acide citrique. Ensuite, c’est le disulfure de carbone qui permet de transformer ce mélange en pâte végétale. Les fils obtenus par la suite sont refroidis grâce à des sulfates pour fixer les fibres. Tous ces intrants chimiques sont non seulement nocifs pour la santé des travailleurs et des consommateurs, mais aussi toxiques pour les écosystèmes des rivières et cours d’eau dans lesquels ils sont déversés sans traitement, après utilisation. Par ailleurs, l’ensemble du processus est très demandeur en eau et le sourcing non contrôlé contribue à la déforestation massive.

Malgré son impact néfaste sur l’environnement, la viscose (parfois appelée soie artificielle ou rayonne) est aujourd’hui très courante dans l’industrie de la mode au vu de ses nombreux avantages : prix bas, tombé fluide et soyeux, résistance et polyvalence notamment. On estime que 99 millions de tonnes de cellulose de bois sont utilisées chaque année dans le monde pour produire cette matière. Si nous souhaitons voir les choses évoluer, il est désormais indispensable de se tourner vers des matières plus responsables !

bois pour viscose

Quelles sont les alternatives écologiques à la viscose ?

L’alternative la plus proche est celle de la viscose Ecovero® produite par l’entreprise autrichienne Lenzing. Pour sa fabrication, le procédé est sensiblement le même que pour la viscose traditionnelle, à quelques détails près, qui font toute la différence :

  1. Le bois d’origine est issu de forêts gérées durablement et certifié par le label FSC.
  2. La viscose Ecovero® génère 50% d’émissions en moins et consomme moitié moins d’eau, en comparaison à la viscose conventionnelle.
  3. Les eaux usées sont purifiées grâce à un système innovant, avant d’être rejetées dans les cours d’eau.

Pour en savoir plus sur cette matière écoresponsable, n’hésitez pas à consulter notre article de décryptage de la viscose Ecovero®.

L’alternative la plus écologique reste le lyocell Tencel®, également produit par Lenzing. Il s’agit là aussi d’une matière artificielle issue de pulpe de bois (labellisé FSC), mais celle-ci est fabriquée en circuit fermé, sans risques sanitaires. Autrement dit, les produits chimiques utilisés au cours de sa transformation sont non-toxiques et recyclés en boucle (à 99%). Une innovation récompensée par la Commission Européenne avec le Prix Européen pour l’Environnement. Le confort, la résistance et le tombé du lyocell sont tout à fait comparables à ceux de la viscose, seul le prix varie en raison d’une fabrication plus coûteuse car plus responsable.

Pour en savoir plus sur cette matière durable, nous vous invitons à consulter notre article de décryptage du lycoell Tencel®.

Emeline

Laissez votre Commentaire

X