Deprecated: Elementor\DB::is_built_with_elementor est obsolète depuis la version 3.2.0 ! Utilisez Plugin::$instance->documents->get( $post_id )->is_built_with_elementor() à la place. in /home/cocofrietx/www/wp-includes/functions.php on line 5323
3 minutes pour tout savoir sur le coton - Coco Friendly

3 minutes pour tout savoir sur le coton

Le coton est une matière d’origine végétale aux propriétés multiples. Absorbant, isolant, souple et hypoallergénique, il répond aisément aux critères de confort d’un vêtement. Il s’agit d’ailleurs de la fibre naturelle la plus produite dans le monde. Cette culture nécessite un climat plutôt chaud, mais surtout très humide, que l’on rencontre dans les zones tropicales et subtropicales. Les principaux pays producteurs de coton sont l’Inde, la Chine, les États-Unis et le Pakistan.

Le coton conventionnel

Champs de coton

     Le cotonnier est une plante extrêmement demandeuse en eau (2500L pour un t-shirt). Sa culture peut être partiellement pluviale, mais nécessite tout de même un système d’irrigation puisant l’eau des nappes phréatiques. Cette méthode engendre un grave assèchement des sols dans plusieurs régions du monde. La quasi-disparition de la mer d’Aral en est un triste exemple.

      La culture du coton implique souvent l’usage de pesticides et d’engrais nocifs visant à améliorer la productivité des plantations. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon l’OMS, la culture du coton occupe 3 % des surfaces cultivées mondiales, mais consomme 25 % des insecticides utilisés dans le monde. Ces produits chimiques nuisent à la faune et la flore locales, mais aussi aux travailleurs agricoles qui s’y retrouvent confrontés chaque jour. La demande croissante de coton pousse ainsi les producteurs à user de pratiques désastreuses pour l’environnement comme pour l’humain.

      Il ne faut donc pas faire l’amalgame entre les termes « naturel » et « écologique ». Même si le coton conventionnel est bien une matière naturelle, il n’est PAS écoresponsable.

Le coton biologique (GOTS)

Coton Biologique

      Lorsqu’il est certifié, le coton prend une tout autre dimension. Le coton bio (label GOTS) assure une gestion de l’irrigation raisonnée et une culture biologique excluant toute utilisation d’engrais, d’OGM ou de pesticides.

      Concernant l’irrigation, le coton cultivé biologiquement n’a pas moins besoin d’eau en soi. Ce sont les méthodes utilisées dans l’agriculture biologique qui permettent d’amoindrir le gaspillage de cette ressource. Les sols biologiques comportent plus de matière organique, ce qui leur permet de mieux retenir l’humidité. Les cotonniers puisent alors naturellement une partie de leurs besoins hydriques dans le sol. D’autre part, les producteurs de coton bio n’ont pas besoin d’utiliser d’eau pour la dilution de produits toxiques.

      Afin de répondre aux exigences du label GOTS, les producteurs utilisent des techniques et engrais naturels. Grâce à cette agriculture raisonnée, les sols conservent leur qualité, les écosystèmes sont protégés, et les travailleurs sont préservés de la toxicité des substances chimiques. Ce label certifie le produit fini, soit l’intégralité de la chaîne de production. Il assure donc également un traitement non toxique de la fibre dans les usines de tissage, de teinture et de confection. Les produits certifiés GOTS témoignent d’un respect de la condition humaine
tout au long de leur cycle de vie.

Attention, la mention «coton bio» n’est pas encadrée par la loi. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de n’acheter que des produits labellisés. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à notre article sur les labels de mode éthique pour en savoir plus à ce sujet ;).
Emeline

Laissez votre Commentaire

X